COUP D'HUMEUR

Ce qu'il reste de la cabane de La Doule
Voici ce qu'il reste de la Cabane de la Doule, au pied de la Journalade. Elle fut construite en 1951, pour remplacer un oris voisin, peu confortable, les matériaux montés à dos de mulet, et certains à dos d'homme, depuis Prat Communal.
Un jour, des braconniers arrachèrent une partie des ardoises qui recouvraient le toit, pour barrer le ruisseau, et prendre les truites à la main. En quelques mois, le vent se chargea d'enlever les autres, puis plus tard, certains brûlèrent les voliges et les chevrons. Même la porte en fer gît par terre, arrachée de ses gongs.